5. Les répercussions du rire sur notre biochimie

    Comme dit précédemment, le rythme cardiaque augmente puis ralentit rapidement. Ceci est dû à la libération d'hormones par les glandes surrénales. Dans ces hormones, il y a majoritairement de l'adrénaline qui augmente l'activité de l'organisme. L'activité du corps est accompagnée par une libération accentuée du glucose. C'est pourquoi, dans un premier temps, le coeur accélère en même temps que la pression artérielle.

    De fait, notre organisme subit une double excitation : une hormonale avec l'adrénaline et une autre électrique, grâce au système nerveux sympathique. Le rire est donc un phénomène amplificateur dans notre corps.

    Au final, le système limbique agit sur l'hypothalamus ce qui entraîne, à terme, la sécrétions d'endorphines. Les cellules endocrines sont stimulées et la production d'endorphines est décuplée. Celles-ci sont mises en circulation dans le système sanguin lorsque l'adrénaline a fini d'être dégradée. Elles ont un effet analgésiques et elles ralentissent la respiration en plus de provoquer un sentiment de bien-être.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×