4. Les répercussions du rire sur notre régulation interne

    Entretemps, le système limbique communique aussi avec l'hypothalamus lors du rire. Avec le système nerveux autonome, ceux-ci travaillent ensemble afin de modifier les fonctions de régulations.

    Le signal nerveux part de l'hypothalamus, passe dans le système nerveux autonome (et plus particulièrement dans les centres végétatifs) et atteint les organes ciblés au travers des systèmes sympathique et parasympathique.

    Le rythme cardiaque augmente en premier lieu puis il ralentit rapidement et pendant longtemps. La pression artérielle diminue car les muscles des artères se dilatent à cause du rire. Les bronches peuvent s'ouvrir davantage, ce qui augmente la ventilation pulmonaire.

    Parfois, le rire peut entraîner la production de larmes et occasionner certaines surprises, car il contracte la vessie et relâche le sphincter anal.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site